ILS ONT PARLÉ DE NOUS…

Elle à Paris - Décembre 2007
Couleurs champêtres aux murs, tables nappées de jaune et porcelaines délicates, vieux buffets remplis de confitures, thés et de livres sur le sujet…A peine entrés, les odeurs de cuisine et la chaleur des théières vous enrobent de douceur. La cuisine, toujours de saison. Quant au maître des lieux, il vous prodigue les meilleurs conseils en matière de thé. Le mélange « terre », noir et corsé, fait sensation avec la daurade en croûte de céréales et sa poêlée de légumes oubliés (panais, patate douce, salsifis). Même effet avec le dessert : un fondant aux marrons et ses gaufres à la crème fouettée.

Marie-Claire - Décembre 2007
Chocolat show - A l’ancienne : L’Artisan de Saveurs
Outre une carte de thés et de pâtisseries longue comme le bras, on déguste dans ce coquet petit salon des chocos somptueux : « Le Havane » (feuilles de bétel et rhum ambré), « Le D’autrefois » (café et réglisse), et surtout l’inégalable « Souvenir du navigateur » (épices et zestes d’orange). N.B. : le maître des lieux a travaillé plusieurs fois dans des maisons étoilées Michelin. Ceci expliquant cela…

Katherine Khodorowsky / La Marmite à Malices - Janvier 2007
Les adhérents de La Marmite à Malices s'y sont régalés le 16 avril dernier: ce salon de thé est un authentique restaurant gastronomique. Il est vrai que Patrick Loustalot-Barbe a été chef pâtissier des plus grands restaurants. Ses plats salés, comme ses desserts, ont la fraîcheur des produits bien choisis, les associations de saveurs évitent le tape à l'œil et le snobisme. Pour déjeuner, à l'heure du thé ou pour un somptueux brunch, allez passer un moment délicieux dans sa salle décorée comme chez vous.

Le Guide du Thé à Paris - 2005/2006 (Gilles Brochard)
Meilleure Carte des Thés de Paris.
Un aventurier de goût... J'ai appris à connaître Patrick Loustalot depuis octobre 1998, date à laquelle il a ouvert son établissement. J'ai vu ce jeune homme discret, pudique, s'affirmer, travailler sans relâche ses plats et ses desserts avec élégance et inventivité. Le thé est devenu son moteur. Parallèlement à son apprentissage personnel, il a transformé sa cuisine en un véritable laboratoire de recherches. Sans cesse aux aguets, tel un chasseur qui guette le gibier, ce pâtissier né à Abidjan, en 1962, qui s'est frotté à de nombreuses grandes maisons comme le Royal Club d'Evian ou le Clos Longchamp, est toujours sur le terrain pour trouver la meilleure alliance entre un thé noir et une mousse, un thé vert et de la noix de coco.
Dispensateur de saveurs, il reste profondément l'artisan modeste qu'il a toujours été. Habité par l'âme des thés d'origine, Patrick Loustalot est un aventurier du goût, recomposant toutes les sensations de notre enfance pour les glisser dans des pots de confiture, des ballotins, des assiettes presque secrètes et des théières malicieuses. Il enrobe le tout dans la poésie de son salon de thé qui chaque mois déclame des vers, des allitérations et des onomatopées comme on cueille des herbes sauvages, comme on boit des thés des mille et un jours. L'Artisan de Saveurs est l'herbier du Cherche-Midi, un bain de jouvence, un don du ciel.
Quand je mange lentement un de ses plats, son fameux blanc-manger au parfum de Siam ou ses macaronades au chocolat noir et thé grillé, quand je bois ses élixirs de vie qui sont sans doute davantage que de simples thés infusés, j'aspire alors à retrouver la sagesse d'un Soshitsu Sen dont les paroles écrites sur sa carte résonnent alors à mes oreilles :"Je prends un bol de thé dans mes mains, dans sa couleur verte, j'y aperçois la nature. Je ferme les yeux pour contempler les collines et l'eau pure de mon cœur. Seul et silencieux, je m'agenouille et bois mon thé, et tout cela entre en moi".

Le FigaroScope - Paris - Novembre 2005
Afficher l'ambition de jouer à la fois dans la cour du sucré, du salé et du thé demande du talent. Or, dans la galerie des salons de thé parisiens, cet Artisan continue de tenir une place éminente. Non seulement parce qu'à l'heure du déjeuner on propose de vrais plats, pimpants et bien travaillés (pressé de pintade à l'orange), mais plus encore parce que les douceurs maison (pas moins de treize à la douzaine à l'heure du thé) sont d'authentiques compositions originales, comme ce sablé glacé au thé de Chine, compote de poires et pruneaux. A tel point qu'on regretterait presque de ne pas avoir opté pour un parcours tout sucré! Lequel recevrait le renfort de la quarantaine de thés proposés ici (dont un thé glacé à l'hibiscus), classés par pays avec un commentaire, le maître de maison ayant choisi de rejeter en fin de liste les "feuilles" aromatisées, qui ne sont pas vraiment sa tasse de thé!.

Le Parisien - Paris - Juin 2005
Les meilleurs macarons sont... - ... Dans la catégorie "Etonnant", c'est l'Artisan des Saveurs, avec son macaron à la réglisse, qui a décroché la palme.
Patrick Loustalot tient un salon de thé, où l'on déguste au calme des boissons et des pâtisseries maison. Il s'est fait une spécialité des tout petits macarons aux saveurs de réglisse et chocolat-thé grillé que l'on peut emporter ou consommer sur place, accompagnés de framboises fraîches. Un délice. (www.lemeilleurmacarondeparis.com)

La Toque Magazine - Juin 2005
Le 1er juin 2005, à l’Atelier des Chefs à Paris (8e), et après trois heures de dégustation et de concentration, un jury de dix personnes* a exprimé ses impressions, autour de deux catégories: Macarons Classiques et Macarons Etonnants. La première concernait les macarons au chocolat, très primés des consommateurs en général, et la seconde permettait de découvrir et juger des fabrications beaucoup plus variées, parfois même très inattendues
Petite surprise dans la section Etonnants, dont le grand gagnant est l’Artisan des Saveurs (72, rue du Cherche-Midi, Paris 6e), un nom moins connu à ce jour que certaines grandes maisons, mais néanmoins très prometteur: son macaron réglisse a convaincu le jury par l’originalité de la saveur et la maîtrise de la fabrication.

Gaël - Belgique - Janvier 2005
Un thé à Paris - L’Artisan de Saveurs : Lauréat de la « Théière d’Or » 2000 et 2002, Patrick Loustalot Barbé vous reçoit chaleureusement dans son écrin jaune et cosy sans autre prétention que celle de la perfection. Formé à l’Ecole Hôtelière de Paris en cuisine, notre maître des lieux évolue vite vers la pâtisserie, travaillant dans les maisons de gastronomie et les hôtels de luxe. Son idée, lorsqu’il crée son salon de thé, il y a six ans, est d’offrir au public qui ne se rend pas dans les établissements de prestige, l’occasion de goûter à l’excellence d’un dessert. L’Artisan cherche, innove et crée en permanence. Que pensez-vous de cet intitulé : « Fondant de marron et gaufre tiède, crème fouettée au sirop d’érable » ? La carte variée des thés présente aussi quelques exclusivités, tel le «thé et poésie» d’une grande légèreté et sensualité. Keemun, Oolong et Darjeeling apportent fluidité, fraîcheur et luminosité. Choix également de cafés et chocolats. Une adresse discrète notamment fréquentée par d’autres chefs pâtissiers, des gens du monde de l’édition et des écrivains.

Elle - France - 27 Décembre 2004
Les restos non fumeurs à Paris -Ils sont peu nombreux, mais, ces temps-ci, ils ont la cote, quand on souhaite ne plus être incommodé par le cigare de son voisin. Notre sélection [...], et aussi…deux salons de thé… L’Artisan de Saveurs : voici un salon de thé atypique où les salades ont laissé la place à de vrais plats de bistrot (roulade de rascasse aux trois choux, pressé de lapin au boudin noir et aux coings...) concoctés par le patron, qui fut chef pâtissier chez Le Divellec.

Le FigaroScope - France - 1er Décembre 2004
Chocolats chauds - Ils sont à fondre ! : L’Artisan de Saveurs – Avec ses quatre chocolats chauds, dont celui à la feuille de bétel et rhum ambré, l’Artisan de Saveurs reçoit la palme de l’originalité.
Murs et linge ocre jaune et rouge, vitrines et garde-manger remplis d’épices, de thés, de confitures : cet artisan de saveurs n’a pas volé son nom. Outre ses déjeuners salés et son brunch du dimanche réputés, il s’offre un petit quatre-heures chocolaté. En quatre versions : «Cabosse» : pur cacao ; «Havane» : fève de cacao de Cuba, chocolat fumé à la feuille de bétel et rhum ambré ; «Souvenir du navigateur» : pépites de chocolat fondues, épices et zestes d’orange ; «D’Autrefois» : ganache crémée, pointe de café et soupçon de réglisse. Ils sont servis dans des pichets de faïence blanche (trois bonnes tasses), très chauds. La version havane est agréablement fumée par le bétel mais la note de rhum est un peu trop prononcée. Nous avons fondu pour le «D’Autrefois» dense, onctueux, légèrement grillé et suave.
- L’horaire salon de thé réduit
+ La salle entièrement non-fumeur, l’accueil, la qualité des produits.

Madame Figaro - France - 29 Octobre 2004
Femme à suivre – Claudia Mercadier, cartes sur table : … Après avoir créé et exposé des collections de cartes, elle accroche, cet automne, une vingtaine d’œuvres chez l’Artisan de Saveurs, l’antre d’un fou de desserts et de thés, Patrick Loustalot Barbé, chef pâtissier qui ouvrit son lieu en 1998. « Nous nous sommes rencontrés par le Club des buveurs de thé. J’ai aimé le raffinement de sa cuisine, sa créativité sans cesse en éveil », di Claudia. D’où le projet de cet hymne au fruit, nourri de leurs deux imaginaires…

Petit Futé
"Le propriétaire, ex-chef-pâtissier au Royal Club Evian et chez Le Divellec, soigne particulièrement ses desserts…"

Paris à l’heure du thé
"Une des révélations de l’année est sans conteste cette heureuse table, ce salon de thé poétique et romantique, donnant dans la rêverie gastronomique. Il a tout misé sur ces heures de thé, du déjeuner et de l’après-midi, proposant une des plus belles cartes salées et sucrées que l’on puisse goûter aujourd’hui à Paris dans ce type de restauration… Le Club des Buveurs de Thé soutient depuis longtemps ce salon atypique…"
Théière d’Or 2000 – Théière d’Or 2002

Paris Chocolat
"Un salon de thé qui propose trois remarquables chocolats chauds…"

Les Meilleurs Brunchs de Paris
"Dans ce joli petit salon de thé sans âge, un ton feutré s’impose. On se côtoie aimablement d’une génération à l’autre ; ce n’est ni trop bourgeois, ni trop bohême. Une récréation gourmande qui se passe tout en douceur…"

Les Carnets Parisiens 6ème
"Voilà un délicieux endroit à découvrir avec appétit. On se régale avec bonheur…"

Paris des Envies Gourmandes
"Salon de thé vertueux très propre sur lui qui ajuste un brunch de haute volée et un propos sucré très accompli…"

Les Meilleurs Tables de Paris à moins de 35 €
"Une petite merveille dans son genre. Cet artisan bouscule les saveurs, comme indiqué, avec intelligence, un savoir faire rare. Tout est bien…" Salon de thé de l’année 2000
"Qualité toujours irréprochable…"
"Peut-être le meilleur salon de thé de Paris, en tout cas l’un des plus originaux pour les plats proposés, les desserts élaborés et le choix des thés à déguster…"

Gault Millau
"Ce n’est pas vraiment un restaurant, ce n’est pas qu’un salon de thé, c’est un endroit de grand charme où, aux heures du déjeuner, on peut faire précéder son dessert d’un plat simple et toujours délicieux. Les pâtisseries sont exceptionnelles…

The New York Times
"Quality and tender loving care are evident everywhere in this soigné and inviting restaurant-tea salon…"

Optimum
"Sans doute, l’un des plus vertueux brunchs du moment. Atmosphère très loden rive gauche, nourritures finaudes, desserts pointus en escorte des tasses de thé…

Elle
"L’Artisan de Saveurs, un nom prometteur, propose une carte qui renouvelle les classiques du genre. Des audaces de goût fort bien maîtrisées. C’est élégant et décontracté à la fois…"

Le Figaro
"Une adresse studieuse et gourmande…"

Nova
"An unpretentious still sophisticaded tea room. On ne bouge plus, on est trop bien…Plats tout maison délicats, légers et copieux. ..Best brunch in the Quarter ?"

Marie France
"Une adresse aussi délicieuse que rare. 28 places à peine, et une carte attachée uniquement aux plats et aux desserts…"

L’Express
"C’est l’un des rares salons de thé parisiens à jouer la carte du salé sans les sempiternelles tartes de rigueur à l’heure du déjeuner. Les thés sont excellents, très bien préparés et commentés avec pertinence…Ludiques et un tantinet provocatrices, les créations de Patrick Loustalot Barbé, imaginées dans son salon de thé, ne manquent pas de surprises. A découvrir, son caramel au Pu Er impérial et au sel de Guérande ou encore son Matcha’ Mallow (guimauve au thé vert)…

FigaroScope
"L’Artisan de Saveurs. Ce salon de thé n’a pas volé son nom. Non seulement la trentaine de thé sont parfaitement préparés et servis, mais les plats chauds sortent du train-train habituel des salons. Un palais des saveurs et un artisan d’art…"

FigaroScope
"Avec ses quatre chocolats chauds, dont celui à la feuille de bétel et rhum ambré, l’Artisan de Saveurs reçoit la palme de l’originalité…"

Le Parisien
"Les meilleurs macarons de Paris sont … Dans la catégorie « étonnant » , les jurés ont fondu pour le macaron à la réglisse de l’Artisan de Saveurs, devançant celui au citron vert-basilic de Ladurée et le macaron au parfum passion de Carette."

Et aussi : Time Out, The Wall Street Journal Europe, Le Nouvel Observateur, Saveurs, Régal, France Soir, Marie-Claire, Point de Vue, Fémina, Le Journal du Dimanche, Madame Figaro, Télérama, Le Journal du Pâtissier, Gaël Belgique,
Thé Café et Chocolat, Thuriès Magazine, et plusieurs guides et magasines Japonais…